Nous vous remercions de visiter notre site Babies R Us. Si vous avez besoin d'aide pour magasiner sur notre site, veuillez nous contacter au 1-888-222-9787 et un représentant du service à la clientèle sera heureux de vous aider. Veuillez indiquer au représentant que vous avez besoin d'aide.
Bienvenue! Ouvrir une session OU créer un compte. Savoir pourquoi
Menu

MEDELA: Témoignage d’un nouveau papa

Bonjour mon Amour,

Tu es enfin revenue dormir après avoir allaité notre formidable bébé, pendant une heure. Tu l’as ensuite mis au sec et confortable, étreint et apaisé. En toute honnêteté, je suis en admiration. Comme tu t’y attendais, j’admets avoir dormi pendant les trente premières minutes. Je me suis réveillé abasourdi en entendant un petit sanglot et un soupir, alors que tu revenais te blottir. Mon réflexe a été d’aller vers toi et de te serrer, mais je ne l’ai pas fait. J’en suis désolé, et laisse-moi t’expliquer. Tu te demandes probablement pourquoi je n’ai rien dit ou rien fait. Pour tout t’avouer, j’étais moi-même submergé par les émotions. Il m’a semblé être incapable d’atteindre en profondeur la complexité de tes émotions – ou même de les comprendre. Sans vouloir renforcer les stéréotypes associés aux hommes et aux femmes, laisse-moi te dire que nous, les gars, nous ne sommes parfois tout simplement pas doués pour les larmes, celles des autres, les nôtres y compris.

J’ai senti que ce moment était très intime et que tu avais besoin de ce soulagement émotif; j’ai été un peu ébranlé intérieurement. J’ai réalisé comme tu travailles fort et à quel point tu aimes notre enfant. Je peux voir ton amour pour moi, et tout ce que tu fais au quotidien pour notre famille – ces choses qui atteignent ta santé et ta tranquillité d’esprit. Je réalise aussi à quel point je te respecte et je t’aime. Aussi, s’il t’arrivait de penser que je n’ai pas conscience de ce que tu traverses, permets-moi de partager avec toi comment se porte le nouveau papa que je suis.

Ton cheminement vers la maternité a été tout aussi étonnant, je le sais. J’ai été témoin de la façon dont tu as géré tous les changements au long de ta grossesse, et j’en suis resté presque sans paroles (ce qui assurément ne me ressemble pas) avec la naissance de notre bébé. Ouf! Une expérience pour laquelle aucun homme ne peut se préparer. Je ne suis pas convaincu, par ailleurs, qu’une majorité de femmes savent le faire, mais bon, il y a ce cadeau magique qui leur est donné : les hormones. En réalité, je connais parfois les effets de ces substances chimiques qui me remplissent de bonheur ces jours-ci. Crois-moi, tu as été merveilleuse, malgré ton langage qui s’est un peu coloré, car tu as su utiliser les adjectifs avec une créativité que je n’ai pas entendue auparavant! J’admets que sur le plan physique et émotif rien n’a été facile, et c’est peu dire. De mon côté, les idées se sont activées dans ma tête de papa.

Tout d’abord, je me sens étranger dans un nouveau monde étonnant et bizarre – un homme à qui échoit une responsabilité énorme. Ma nouvelle description de poste à temps plein s’intitule « papa ». J’ai participé à la création d’une petite créature qui parle un langage pour lequel aucun service de traduction et aucun mode d’emploi n’existent. Je suis doué pour une multitude de choses et je possède plusieurs talents très utiles, mais quand vient le moment de tenir notre bébé, de changer une couche ou même de laver le tire-lait, mes mains se transforment en masse gélatineuse, entraînant directement mon cerveau dans la même direction. Aucune dose d’aptitudes techniques ou de dialogue intérieur positif ne suffit – je me sens complètement incompétent, seul et apeuré. Je sais que les hommes n’aiment pas utiliser ce mot. En réalité, je crois que c’est la première fois que j’admets une telle émotion depuis l’histoire de l’échelle brisée qui servait à me hisser à la maison dans l’arbre. J’avais environ neuf ans et j’ai dû redescendre trente pieds. Il ne s’agit pas de vouloir me sentir brave, mais plutôt compétent et maître de la situation. J’imagine que cela peut sembler familier. Je suis plutôt habile pour faire des câlins et des figures comiques, mais pour ce qui en est des changements de couches, définitivement je suis encore en apprentissage.

J’ai aussi l’impression qu’un énorme poids s’est abattu sur moi. Plutôt que de me sentir comme l’enseignant, je semble être l’élève qui apprend constamment. L’enseignant est maintenant cette petite personne qui, sans arrêt, pose les questions les plus étonnantes, avec des larmes pour commencer, et ensuite avec des paroles. Je n’ai absolument aucune idée de la façon dont je dois répondre; quoi qu’il en soit, je ferai toujours de mon mieux. Je fabriquerai mes propres valeurs et expériences de vie en m’inspirant de ce que mes parents m’ont dit lorsque j’étais enfant. J’essaierai de me rappeler toutes mes erreurs, sans oublier les choses que je m’étais juré d’améliorer avec mon propre enfant. Habituellement, je finis par trouver une réponse raisonnable – souvent, cependant, il arrive que je doute d’avoir bien répondu.

Je chercherai, avant tout, à toujours vous protéger tous les deux, toi et notre bébé. Je sais aussi que je devrai permettre à notre enfant de commettre ses propres erreurs. Il devra apprendre à trébucher à quelques reprises, puis à se relever. Atteindre cet équilibre n’est pas chose facile pour les papas qui souhaitent ce qu’il y a de mieux pour leur famille. Je réalise soudain que je suis papa pour la vie, et je me réjouis à l’idée de parcourir avec toi ce chemin rempli de découvertes. Le mot « papa » est un mot costaud. Je suis heureux de le placer à la tête de ma liste de priorités et de mon parcours de vie.

Merci pour tout ce que tu fais pour nous.

Articles vedettes sur les Alimentation Tout voir

PLAYTEX BABY: Des cadeaux pour bas de Noël qui plairont à coup sûr… aux petits comme aux grands!

Le temps des fêtes, c’est le temps des cadeaux, des plaisirs de la table et des beaux souvenirs partagés avec des êtres chers. Il y a toujours de l’émotion dans l’air et tant de choses...En savoir plus »

MEDELA: Ce que vous devez savoir sur le partage d’un lire-lait, les couvertures d’assurance et l’utilisation de tire-laits doubles

1. RISQUES POUR LA SANTÉ: Avec l’achat d’un tire-lait usagé, il est difficile de vraiment connaître l’hygiène personnelle ou l’état de santé de l’ancienne propriétaire. Le lait maternel est un liquide organique qui peut être...En savoir plus »

Tendances dans les Alimentation Tout voir